Crea sito

Et enfin l’Atlantique!

Ieri sera al cinema “da Albertino”, a Termoli, La famiglia Belier, intelligente film francese.
Di intelligente c’è il fatto che a un certo punto, per tutti, la vita è dono e vocazione, e bisogna staccarsi dai genitori, altrimenti si muore. La canzone che alleghiamo lo dice bene e in modo poetico: volo, senza alcol né fumo, non perché non vi voglia bene ma perché la vita è una promessa.

Poi c’è il resto, la bella descrizione della grande affettività di una famiglia di sordomuti, la mentalità comune sul successo e sul prendere in mano il proprio destino.
La France, nel bene e nel male,

Torpedine

Mes chers parents, je pars
Je vous aime mais je pars
Vous n’aurez plus d’enfant
Ce soir
Je n’m’enfuis pas je vole
Comprenez bien, je vole
Sans fumée, sans alcool
Je vole, je vole

Elle m’observait hier
Soucieuse troublée ma mère
Comme si elle le sentait
En fait elle se doutait, entendait
J’ai dit que j’étais bien

Tout à fait l’air serein

Elle a fait comme de rien
Et mon père démuni a souris

Ne pas se retourner

S’éloigner un peu plus
Il y a gare une autre gare
Et enfin l’Atlantique

J’me demande sur ma route
Si mes parents se doutent
Que mes larmes ont coulé
Mes promesses et l’envie d’avancer
Seulement croire en ma vie
Tout ce qui m’est promis
Pourquoi, où et comment

Dans ce train qui s’éloigne
Chaque instant

C’est bizarre cette cage
Qui me bloque la poitrine
Je n’peux plus respirer
Ça m’empêche de chanter